La Source, école nouvelle
La Source, école nouvelle
 
 
Repas végétarien

Œuf mayonnaise

Pates al pesto

Fromage

Prune BIO

 

Les Fondateurs

Accueil > Un peu d'histoire > Les Fondateurs
  • Roger Cousinet
  • François Chatelain
  • Françoise Jasson

 

Roger Cousinet et François Chatelain créent l'école nouvelle La Source en 1946. Françoise Jasson en est la première directrice.
 

En 1975 Yves Brunel (1943-2001) lui succède, puis de 2002 à 2004 Francis Gianni. De 2004 à 2008 Marie José Maubras Moreau et Tatiana Consiglio assurent la co-direction de La Source. Depuis 2008 Tatiana Consiglio directrice du collège et du lycée, Yves Herbel directeur des classes primaires co-dirige La Source.

 



 

Roger Cousinet (1881 - 1973)

Né à Arcueil le 30 novembre 1881.
Fait ses études en internat au Lycée Michelet. Prend conscience de sa vocation de professeur en 1896.
Bac philo (1898, classe d’André Lalande) une année de khâgne, mais échec à Normale Sup. (1902). Il opte pour l’Inspection primaire – ce qui implique alors, un stage de 5 ans dans l’enseignement primaire.
Muni d’une licence es lettres (1903), il est nommé instituteur à Malakoff avec un CP de 75 élèves !

Dès 1907, il s’inscrit à la Société pour l’étude psychologique de l’enfant, dirigée par Binet, puis, nommé inspecteur en 1910, il prend successivement des responsabilités dans plusieurs revues consacrées à l’éducation.
- Secrétaire de rédaction de la revue l’Educateur Moderne(fondée par J.P. et B. Boncourt)
- Secrétaire des séances à la Société Binet
- Directeur de l’Educateur Moderne à la mort de G. Compayre.
Il élabore également, sous la direction de Durkheim, une thèse sur la vie sociale des enfants.

Mobilisé en 1914 et blessé à Neuilly St. Vaast. Il est classé auxiliaire et démobilisé en 1917.
Il reprend ses travaux en 1920 et met au point la méthode de travail libre par groupe.
- Il publie des leçons d’histoire dans l’Ecole de la Vie.
1921 Fondation avec Mme Guéritte d’une association pédagogique La Nouvelle Educationqui publiera de 1922 à 1936 des cahiers mensuels.
1ère édition d’une brochure sur le travail libre par groupe. Elle sera suivie en 1925 d’une seconde édition augmentée d’une méthode de travail libre à l’usage des enfants de 9 à 12 ans.
Publication de l’Oiseau Bleu, recueil périodique de récits d’enfants.

Il donne des conférences et participe à des congrès importants tels que :
- 3ème Congrès de l’Education Morale à Genève, où il fait une communication sur l’Histoire des choses (1922)
- 4ème Assemblée de la Nouvelle Education avec la participation de J. Piaget (1922) à Paris.
- Conférence à Oxford sur l’influence du travail libre sur le caractère des enfants.
- 5ème Congrès de la Ligue Internationale de l’Education Nouvelle à Elseneur (1928)
- Congrès de la Nouvelle Education (1931) avec une communication de Maria Montessori devant un millier de personnes.

Ses méthodes, en tant qu’inspecteur, étant contestées par l’Education Nationale, il quitte l’Aube pour Sedan et, infatigable chercheur, parvient à créer une classe expérimentale dans une école publique de plein air, à l’initiative de la Croix Rouge – puis les interdits sur ses expériences finissant par être levés, il est muté (sur sa demande) à Juvisy.
1939 : la guerre met fin à la Nouvelle Education.
1941 : Les premières manifestations de la vie sociale chez l’enfant. Journal de Psychologie.
1944, 18 avril : bombardement allié sur Juvisy : sa vie est sauve, mais la somme de documents accumulée au cours d’une longue vie de recherche est détruite.

1945 : Cours de pédagogie à La Sorbonne (jusqu’en 1958).
Fondation, avec F. Chatelain, de l’Ecole nouvelle française.
Edition définitive de Une méthode de travail libre par groupes au Cerf (réed. En 1949 et en 1968).
1949 : Leçons de pédagogie (PUF)
1950 : Fais ce que je te dis (réédité au Scarabée en 1961).
L’enseignement de l’histoire et l’éducation nouvelle (Presses d’Ile de France)
La vie sociale de l’enfant (Scarabée)
L’éducation nouvelle (Delachaux et Niestlé).

1951 : Série de conférences à l’Ecole des Cadres des Charbonnages de France, puis à Mulhouse et à Colmar. Journée d’études E.N.F. à Luxembourg.
1952 : L’enseignement de la grammaire (Delachaux et Niestlé)
La formation de l’éducateur (PUF)
Traductions espagnoles de La méthode… et L’Education nouvelle.
Traduction italienne de La méthode…
1953 : traduction en espagnol de La vie sociale des enfants, en italien de L’éducation nouvelle.
1954 : La culture intellectuelle (Presses d’Ile de France)
1959 : Pédagogie de l’apprentissage (PUF)
1964 : Fondation, avec Louis Raillon, de Education et développement. R.C. comme précédemment dans l’E.N.F., y publie de nombreux articles et comptes rendus.

1973, 5 avril : mort de Roger Cousinet à Paris.

Pierre Cousinet à qui nous devons, cette chronologie, rédigée en partie d’après des notes de son père, ajoute : « Il avait été un bon pianiste et violoniste amateur, critique musical et historien érudit, ouvert à toutes les formes d’art et pénétré de l’ancien esprit ‘humaniste’».

 
La Source - 11 rue Renan - 92190 Meudon - Tel : 01 46 26 99 88 - Webmaster - Mentions Légales - Plan du site