Procès fictif sur le « Social Ranking »

Le mercredi 4 décembre, à l’hôtel de Lassay, neuf élèves de 2nde 1 ont assisté au procès fictif de l’Assemblée nationale, sur le « Social Ranking », l’occasion d’ouvrir un débat sur l’épineuse question de la notation sociale. Qui davantage que les élèves est d’ailleurs concerné par ce souci de noter et d’être noté, dans une société hyperconnectée ? Les deux cas de réputation mise en cause par cette pratique – et plus spécifiquement par la société « Rank my life » – ont donc conduit à se demander si cette notation, souvent synonyme de bannissement social, était compatible avec les droits fondamentaux des individus. Et même si le débat entre avocats, jurés, magistrats, témoins… ne nous a pas paru suffisamment contradictoire, les élèves ont fait preuve de beaucoup de concentration, jusqu’aux derniers sursauts de conscience lors du vote précédent le verdict. Et cette impression que chacun était reparti avec sa propre opinion sur la question m’a emplie du bonheur de voir des jeunes désireux de penser leur monde à venir.